Le mécanisme de réaction de l’UE en cas de catastrophe jugé «rapide» et «efficace»

170118ec2-detailCEUDans un rapport publié ce 18 janvier, la Cour des comptes souligne le succès du mécanisme de protection civile de l’UE, géré par la Commission européenne, en réaction aux catastrophes naturelles et aux principales épidémies récentes dans le monde.

 

Une coordination européenne efficace

La Cour des comptes européenne publie ce jour son rapport spécial sur le mécanisme de protection civile de l’Union. Les auditeurs ont jugé que la réaction de l’UE en matière de protection civile était «bien coordonnée» et que la gestion de la Commission, par l’intermédiaire de son Centre de coordination de la réaction d’urgence, qui fonctionne 24 heures sur 24, sept jours sur sept, avait été «efficace». Ils se sont notamment penchés sur trois catastrophes récentes pour lesquelles le mécanisme a été activé: les inondations de 2014 en Bosnie-Herzégovine, l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest entre 2014 et 2016 et le tremblement de terre au Népal en 2015. Les activations ont été rapides. La Commission a respecté le rôle de chef de file des Nations unies et pris des mesures pour assurer une transition sans heurts vers la phase de rétablissement.

«Lorsqu’une catastrophe se produit, il convient d’agir rapidement. Une bonne gestion des catastrophes permet de sauver des vies, et une coordination efficace entre les différents intervenants – comme cela a été le cas ici – est indispensable pour garantir une préparation et une réaction adéquates aux catastrophes», a déclaré Hans Gustaf Wessberg, le membre de la Cour des comptes chargé du rapport. «La fonction de coordination de la Commission et son centre de crise qui fonctionne 24 heures sur 24, sept jours sur sept, illustrent bien la valeur ajoutée de la coopération européenne».

«Je me réjouis de l’évaluation positive de la Cour concernant le fonctionnement du mécanisme européen de protection civile. Ce rapport était l’occasion de montrer aux citoyens de l’UE que cette dernière pouvait aider en cas de catastrophe et que c’est lorsqu’elle met en commun les capacités et les expertises qu’elle est la plus forte», a déclaré Christos Stylianides, commissaire européen pour l’aide humanitaire et la gestion des crises. «En cas de catastrophe, chaque minute compte. Une action rapide et coordonnée peut sauver des vies. C’est comme cela que se définit la solidarité européenne».

La Commission avait accepté toutes les recommandations d’améliorations de la Cour, dont la plupart étaient déjà en cours de réalisation.

Contexte

Le mécanisme de protection civile de l’UE a été initialement créé en 2001. Il est géré par la Commission européenne. Il vise à renforcer la coopération rapide et efficace entre les services de protection civile de l’UE et des six pays participants et à faciliter la coordination dans le domaine de la protection civile en vue de rendre plus efficaces les systèmes de prévention, de préparation et de réaction en cas de catastrophes. Une réserve volontaire d’équipes de secours et d’experts, ainsi qu’une réserve de matériel provenant de pays de l’UE sont constituées et mises à disposition dès que nécessaire pour des missions de protection civile de l’UE dans le monde entier.

 

Elections à mi-mandat au Parlement européen

20170117PHT58596_originalCe 17 janvier le Parlement européen a procédé à une élection de son nouveau Président, et le lendemain de 14 vice-présidents et de 5 questeurs.

 
La législature du Parlement européen est de 5 ans, mais le mandat du président du parlement est de deux ans et demi.
C’est le président sortant, Martin Shultz, qui a présidé l’élection de son successeur.
Le président nouvellement élu présidé alors l’élection des vice-présidents et des questeurs le lendemain, le 18 janvier.

Au quatrième tour, c’est le candidat Antonio Tajani, député italien (membre du groupe PPE), qui a été élu avec 351 voix contre 282 pour le second résultat, sur 713 suffrages dont 80 abstentions.

Antonio Tajani, né le 4 août 1953 à Rome, est l’un des membres fondateurs du parti Forza Italia.
Il a été élu député européen en 1994, et a occupé de 2008 à 2014 les postes successifs de commissaire européen aux Transports, puis commissaire européen aux industries et enfin vice-président de la Commission européenne.

bouton_en_savoir_plus25pc

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelle initiative visant à améliorer la santé et la sécurité des travailleurs

work03
Les mesures prises dans ce domaine contribuent à améliorer la vie des personnes, car elles visent à prévenir les accidents ainsi que les maladies liées au travail.

En s’appuyant sur les travaux déjà accomplis en la matière, la nouvelle initiative de la Commission vise à mieux protéger les travailleurs contre les cancers d’origine professionnelle, à soutenir les entreprises, en particulier les PME et les microentreprises, dans leurs efforts pour se conformer au cadre législatif en vigueur, et à mettre davantage l’accent sur les résultats tout en allégeant les formalités administratives.

Au cours des vingt-cinq dernières années, lorsque la première directive a été adoptée à l’échelle de l’Union dans ce domaine, l’Union a montré la voie pour ce qui est des normes élevées visant à protéger les travailleurs face aux risques liés à la santé et à la sécurité sur leur lieu de travail.

Depuis 2008, le nombre de travailleurs décédés à la suite d’un accident sur le lieu de travail a reculé de près d’un quart et le pourcentage de travailleurs de l’Union ayant déclaré au moins un problème de santé causé ou aggravé par le travail a diminué de presque 10 %. Toutefois, les défis restent importants: d’après les estimations, environ 160 000 Européens meurent chaque année de maladies d’origine professionnelle. Maintenir et mettre à jour les normes élevées européennes pour garantir la sécurité et la santé des travailleurs sur leur lieu de travail constitue notre priorité absolue.

Dans le prolongement de son engagement à poursuivre l’amélioration de la santé et de la sécurité au travail, la Commission prendra les principales mesures suivantes:

  • Définir des valeurs limites d’exposition ou d’autres mesures pour sept agents chimiques cancérigènes supplémentaires.
  • Soutenir les entreprises, en particulier les petites entreprises et microentreprises, dans leurs efforts pour se conformer aux règles relatives à la santé et à la sécurité.
  • La Commission travaillera avec les États membres et les partenaires sociaux afin de supprimer ou de mettre à jour des règles dépassées au cours des deux prochaines années. L’objectif est de simplifier et d’alléger la charge administrative, tout en garantissant la protection des travailleurs. Cette initiative de modernisation devrait également contribuer à favoriser une meilleure application sur le terrain.

Le réexamen de la législation de l’Union en matière de santé et de sécurité sur le lieu de travail et les modifications relatives à la directive sur les agents cancérigènes et mutagènes s’inscrivent dans le cadre des travaux actuellement menés par la Commission sur la mise en place d’un socle européen des droits sociaux, qui vise à adapter la législation de l’Union à l’évolution des formes de travail et de la société.

 

Pour en savoir plus:

Devenez European Parliament Ambassador School

banner-epas-def

European Parliament Ambassador school’ est un programme de partenariat entre le Bureau d’Information du Parlement européen et les écoles secondaires. L’objectif est d’encourager les jeunes à comprendre et participer à la démocratie européenne.

Faites de vos élèves des citoyens européens actifs !

Le programme offre des formations pour les enseignants, des outils pédagogiques, une plateforme de partage d’idées et implique les étudiants.
Les écoles les plus actives et qui répondent aux critères de sélection*, pourront recevoir le titre de ‘European Parliament Ambassador school 2016-2017′.
Dans chaque école, un ou plusieurs ambassadeurs ‘senior’ (enseignants) et ‘junior’ (élèves)  seront les moteurs du programme.
Il s’agit d’un projet durable dont l’objectif est de faire grandir ces écoles dans leur rôle d’ambassadeur.
Vous serez bien entendu soutenus et accompagnés tout au long du programme.

* Afin de devenir « European Parliament Ambassador School », l’école devra:

  • désigner des professeurs “Senior Ambassador”
  • désigner des élèves “Junior Ambassador”
  • créer un Point d’information sur l’Europe au sein de l’école
  • organiser une activité autour du 9 mai (journée de l’Europe) où l’Europe est mise en avant
  • utiliser le matériel pédagogique en classe et organiser des activités en rapport avec l’Europe tout au long de l’année: débats, simulations, visites, articles dans le bulletin d’information de l’école, campagne d’information…

Date limite d’inscription: 02 février 2017.

Journée d’information: 20 février 2017 au parlement, inscription obligatoire.

Plus d’information: http://www.europarl.be/view/fr/ep_teachers/ambassadors-school.html

 

Malte a repris la présidence du Conseil de l’UE du 1er janvier au 30 juin 2017

20170101-MTpresidencyBanner

Les priorités de la présidence maltaise obéissent à l’objectif de rétablir la confiance dans l’UE et sont motivées par la nécessité d’un dialogue et d’une réflexion sur l’avenir de l’UE ainsi que par des questions pertinentes relatives aux migrations, à la sécurité et à l’économie.

Au cours des six prochains mois, la présidence se concentrera sur six grands domaines: la migration, le marché intérieur, la sécurité, l’inclusion sociale, le voisinage de l’Europe et le secteur maritime.

Site web de la présidence maltaise

Calendrier provisoire des réunions sous la présidence maltaise du Conseil  (PDF en anglais)