Stopper les combattants étrangers aux frontières extérieures de l’UE

170216_1_home
Tous les citoyens de l’UE et les ressortissants des pays tiers entrant ou sortant du territoire de l’UE seront systématiquement contrôlés par un recoupement avec des bases de données, comme celle sur les documents de voyage volés ou perdus, selon un règlement adopté jeudi. Les nouvelles règles ont été arrêtées par les négociateurs du Parlement et le Conseil des ministres le 5 décembre 2016.
« Sécuriser les frontières extérieures signifie ériger un puissant bouclier contre le terrorisme en Europe et préserver le droit à la vie, ce qui est le corollaire de tous les droits. Chaque vie sauvée parce qu’un combattant étranger potentiel a été démasqué vaut la peine, et les contrôles systématiques par recoupement avec des bases de données sont une étape obligatoire vers cette protection minimale que nous avons le devoir d’offrir à nos citoyens », a déclaré le rapporteur Monica Macovei (ECR, RO).
Le nouveau règlement, qui modifie le code frontières Schengen, a été présenté par la Commission européenne en décembre 2015. Il oblige les États membres à conduire des contrôles systématiques sur toutes les personnes qui franchissent les frontières extérieures de l’UE, grâce à des vérifications dans les bases de données sur les documents de voyage volés ou perdus, dans le système d’information Schengen (SIS) ou d’autres bases de données pertinentes de l’UE. Les contrôles seront obligatoires à toutes les frontières aériennes, maritimes et terrestres, tant à l’entrée qu’à la sortie.
Cette modification de règlement est une réponse aux menaces terroristes en Europe, illustrées par les attentats récents de Berlin, Bruxelles et Paris, et au phénomène des ‘‘combattants étrangers’’, tels que les citoyens de l’UE qui rejoignent des groupes terroristes dans des zones de conflit, comme le groupe État islamique en Syrie et en Irak, par exemple.
La résolution a été adoptée par 469 voix en faveur, 120 contre, avec 42 abstentions.
Contrôles ciblés en cas de trop longue attente

 

Toutefois, si ces contrôles systématiques génèrent de trop longues attentes aux frontières maritimes et terrestres, les États membres pourront conduire des contrôles « ciblés », à condition que l’évaluation des risques ait démontré que cela ne poserait aucune menace, notamment en termes sécurité intérieure ou d’ordre public.
Les personnes qui ne seront pas soumises au contrôle ‘‘ciblé’’ devront a minima passer par un contrôle classique pour prouver que leurs documents de voyage sont valides et pour établir leur identité.
Période de transition
Aux frontières aériennes, les États membres seront autorisés à procéder à des contrôles « ciblés » pendant une période transitoire de six mois une fois le nouveau règlement entré en vigueur. Ce délai pourrait ensuite être prolongé pour une durée maximale de 18 mois, dans des cas exceptionnels, par exemple si les aéroports ont besoin de s’adapter car ils ne disposent pas des infrastructures leur permettant de réaliser ces contrôles systématiques par recoupement avec des bases de données.
Prochaines étapes

 

Le règlement entrera en vigueur le vingtième jour suivant celui de sa publication au Journal officiel de l’UE. Les règles seront alors immédiatement applicables, simultanément dans la plupart des États membres. Le Danemark, le Royaume-Uni et l’Irlande ne sont pas liés par ce règlement.

Votez pour la European Researcher’s Night !

European Researchers' Night

Comme vous le savez, la dernière édition de l’événement « Science is wonder-ful! – Nuit européenne des Chercheurs » à Bruxelles fut un énorme succès. Cela a encouragé la Représentation de la Commission européenne en Belgique, en collaboration avec le Parlamentarium, à soumettre cet évènement en candidature pour le prix VisitBrussels Award (catégorie événement international) dont le vote public reste ouvert jusqu’au 27 février. Après, un jury prendra la décision finale du gagnant parmi les 3 projets plus votés.

La Nuit européenne des Chercheurs contribue à renforcer l’image de la profession de chercheur, encourage les nouvelles générations à se lancer dans la recherche et rapproche la communauté scientifique du grand public. Aidez-nous à le rendre encore plus visible et votez pour cet événement ! Le public peut voter jusqu’au 27 février. Après cette date, un jury prendra la décision finale parmi les projets plus populaires. Les gagnants seront annoncés le 30 mars.

bouton_en_savoir_plus25pc– Voir la page Visit.Brussels Awards
– Voir la page des catégories
– Voir la page catégorie évènement international
Voter en ligne (Catégorie 4:INTERNATIONAL EVENT 2016 – Science is wonder-ful! – European Researcher’s Night event)

 

Bilan de la mise en œuvre de la politique environnementale

eirAméliorer l’application des règles de l’UE dans les domaines suivants: gestion des déchets, nature et biodiversité, qualité de l’air et qualité et gestion de l’eau.


La Commission a adopté le bilan de la mise en œuvre de la politique environnementale, un nouvel outil visant à améliorer l’application de la politique et des règles européennes définies d’un commun accord en matière d’environnement. Un nouveau processus est ainsi lancé, par lequel la Commission traitera, avec les États membres, les causes des lacunes en matière de mise en œuvre et élaborera des solutions avant que les problèmes ne deviennent urgents.

La mise en œuvre intégrale de la législation environnementale de l’UE permettrait à l’Union d’économiser 50 milliards d’euros par an en coûts de santé et en coûts directs pour l’environnement. Selon Eurobaromètre, 3 citoyens sur 4 considèrent que les réglementations européennes sont nécessaires pour protéger l’environnement dans leur pays, et 4 sur 5 estiment que les institutions de l’Union devraient être en mesure de vérifier si ces réglementations sont appliquées correctement.

Le paquet adopté comporte:28 rapports par pays qui cartographient les points forts, les opportunités et les faiblesses; une communication, qui résume les conclusions politiques des rapports par pays et examine les tendances communes dans des domaines tels que la qualité de l’air, la gestion des déchets et l’économie circulaire, la qualité de l’eau et la protection de la nature et de la biodiversité; des recommandations d’améliorations adressées à tous les États membres.
bouton_en_savoir_plus25pcCommuniqué de presse
Rapport par pays – BELGIQUE
Rapport par pays – sélectionnez un pays sur la carte

 

Nouvelles règles permettant aux Européens de voyager et d’utiliser des services de contenu en ligne à travers les frontières

dsm
Les règles refléteront la façon dont les Européens utilisent désormais les services de contenu culturel et de divertissement en ligne lorsqu’ils voyagent dans l’UE.


En vertu de l’accord conclu par les négociateurs du Parlement européen, des États membres et de la Commission européenne, les Européens pourront bientôt profiter pleinement de leurs abonnements à des services en ligne pour regarder des films, assister à des manifestations sportives, lire des livres électroniques, jouer à des jeux vidéo ou écouter de la musique lorsqu’ils voyagent à l’intérieur de l’UE. Il s’agit du premier accord concernant la modernisation des règles de l’UE en matière de droit d’auteur proposée par la Commission au titre de la stratégie pour un marché unique numérique.

Les nouvelles règles en matière de portabilité seront adaptées à la façon dont les Européens utilisent désormais le contenu culturel et de divertissement. En 2016, 64 % des Européens utilisaient Internet pour jouer à des jeux, visionner des images, regarder des films ou écouter de la musique – ou en télécharger – et ce de plus en plus à l’aide d’appareils mobiles. Il est ressorti d’une étude réalisée en 2015 qu’un Européen sur trois souhaitait disposer de la portabilité transfrontière. Pour les jeunes, cette possibilité est encore plus importante. La moitié des personnes âgées de 15 à 39 ans considérait que la portabilité et la possibilité d’accéder au service auquel on est abonné lorsqu’on voyage en Europe sont importantes.

La future réglementation permettra aux consommateurs, lorsqu’ils voyagent dans l’UE, d’accéder à leurs services de contenu en ligne comme s’ils étaient chez eux. Par exemple, si un consommateur français s’abonne aux services de distribution en ligne de films et de séries de Canal+, il pourra accéder aux films et séries disponibles en France lorsqu’il part en vacances en Croatie ou en voyage d’affaires au Danemark.

Les fournisseurs de services de contenu en ligne comme Netflix, MyTF1 ou Spotify vérifieront le pays de résidence de l’abonné par des moyens tels que le contrôle des détails de facturation, de l’existence d’un contrat Internet ou de l’adresse IP. Tous les fournisseurs qui proposent du contenu en ligne payant devront suivre les mêmes règles. Les services fournis gratuitement (comme les services en ligne des chaînes de télévision ou stations de radio publiques) auront la possibilité de proposer également la portabilité à leurs abonnés.

Prochaines étapes

Le texte convenu doit maintenant être officiellement confirmé par le Conseil de l’UE et le Parlement européen. Une fois adoptées, les règles seront applicables dans tous les États membres de l’UE d’ici au début de 2018 car le règlement accorde aux fournisseurs et titulaires de droits un délai de 9 mois pour préparer l’application des nouvelles règles.

bouton_en_savoir_plus25pcCommuniqué de presse
Règlement visant à assurer la portabilité transfrontière des services de contenu en ligne dans le marché intérieur

Concours: 28 dans ton assiette

Concours « 28 dans ton assiette »

Avec la présence exceptionnelle de Julien Lapraille

(Cliquez sur la photo pour télécharger l’affiche taille réelle)

Europe Direct de la Province de Luxembourg organise un concours de livres de recettes de desserts européens et invite les élèves des classes de cinquième et sixième années du primaire à y participer.

Ce concours doit entre autres permettre aux élèves d’effectuer des recherches sur chaque pays de l’Union européenne, d’étudier la géographie, l’histoire, les coutumes, ….

Les élèves sont tenus de réaliser collectivement un livre de recettes présentant un dessert typique de chacun des pays de l’Union européenne.  Et lors de la proclamation des résultats le mercredi 3 mai, la concrétisation d’une des 28 recettes (réalisée au préalable) sera présentée aux papilles gustatives du jury.

1er prix : une journée « dans les étoiles » à l’Euro Space Center de Redu, le 29 mai 2017
2ème prix : une journée au Fourneau St Michel (date à convenir)
3ème prix : une demi-journée au Fourneau St Michel (date à convenir)
Un cadeau sera remis à chaque participant.
Délai d’inscription : 21 février 2017

Courrier d’informations
Formulaire d’inscription